Chargement Évènements
03 Mar 27 Oct 2022

Les jeudis de la M.S.H.E

La MSHE reconduit son cycle de conférences pour partager les résultats de la recherche en sciences humaines et sociales. Cycle de conférences 7 octobre 2021 - 2 juin 2022. 20h salle de conférence de la MSHE.
du 3 mars 2022 au 27 octobre 2022

Salle de conférence de la MSHE

1 rue Charles Nodier
Besançon, 25000 France

Dates et horaires

|évènement récurrent (Voir toutes les dates)

Un événement le jeudi 7 octobre 2021 à 20 h 00

Un événement le jeudi 18 novembre 2021 à 20 h 00

Un événement le jeudi 2 décembre 2021 à 20 h 00

Un événement le jeudi 6 janvier 2022 à 20 h 00

Un événement le jeudi 3 février 2022 à 20 h 00

Un événement le jeudi 3 mars 2022 à 20 h 00

Un événement le jeudi 7 avril 2022 à 20 h 00

Un événement le jeudi 5 mai 2022 à 20 h 00

Un événement le jeudi 2 juin 2022 à 20 h 00

Un événement le mardi 18 janvier 2022 à 20 h 00

jeudi 3 mars à 20 h 00 - jeudi 27 octobre à 20 h 00

Organisateur

MSHE
Téléphone : 03 81 66 51 57
E-mail : florence.bailly@univ-fcomte.fr

Partager

Programmation 2021-2022

Jeudi 7 octobre 2021
La vie artistique sous l’Occupation : de l’évènement à sa construction historique et au jugement moral
Pascal Lécroart, professeur de lettres, université de Franche-Comté
La période de l’Occupation suscite toujours tensions et débats. L’histoire de la vie artistique pendant ces quatre ans n’évite pas cette situation : comment a-t-on pu créer des spectacles aussi futiles dans un contexte où d’autres comportements auraient été attendus ? Toute participation à la vie artistique de l’époque ne relève-t-elle pas intrinsèquement de la compromission avec l’occupant ? Mais cette posture ne trahit-elle pas notre incapacité à penser une époque qui nous est
désormais étrangère ? L’intervention de Pascal Lécroart prendra principalement appui sur un
spectacle singulier de 1941 formé des Suppliantes d’Eschyle et de 800 mètres d’André Obey. Donné au stade Roland-Garros, sous la direction de Jean-Louis Barrault, il est aujourd’hui considéré comme un spectacle de la compromission idéologique avec le régime de Vichy voire le nazisme. A tort ou à raison ?
Jeudi 18 novembre 2021
Histoires de sanctuaires
Philippe Barral, professeur d’archéologie protohistorique, université de Franche-Comté
Jeudi 2 décembre 2021
Hommes et plantes : formes de vie partagées
Sarah Carvallo, professeure de philosophie, université de Franche-Comté
En 2010, lEuropean Task force on disorders of consciousness propose d’abandonner la notion d’état végétatif pour décrire la situation des personnes qui conservent un cycle sommeil-veille mais ne répondent plus aux stimulations et signes externes. Si cette proposition était entérinée par l’Organisation mondiale de la santé, elle mettrait terme à vingt-huit siècles d’histoire, au cours desquels la médecine a mobilisé les plantes pour penser et connaître la vie humaine. Même si le contenu désigné par le végétatif a évolué, la médecine a toujours eu besoin des plantes pour connaître la vie humaine. Que signifierait alors cet ultime effacement du végétatif qui nous constitua et s’exile désormais hors de nous ? Pour comprendre le sens de cette évacuation, il faut ressaisir ce que fut le végétatif en revisitant l’histoire de la médecine occidentale sur le long terme.
Jeudi 6 janvier 2022
(Couples) mal assortis : essayez les algorithmes des économistes !
Sylvain Béal, professeur d’économie, université de Franche-Comté
Un individu ne peut pas payer pour se voir attribuerprioritairement un logement social, un bachelier nepeut pas payer pour s’assurer sur Parcoursup d’uneplace dans la formation universitaire de son choix etun malade ne peut pas payer pour bénéficier plusrapidement d’un don d’organe. Pourtant, il y a une offreet une demande de logements sociaux, de formationsuniversitaires et de dons d’organes. Sur ces marchés,comment peut-on se passer d’un système de prix ?Les économistes ont développé ces 50 dernièresannées des outils pour organiser de manière centraliséede tels marchés. Il s’agit d’algorithmes, c’est-à-dire desprocédures automatisées, faciles à mettre en pratiqueet permettant d’assortir offreurs et demandeurs demanière efficace.
S. Béal présentera ces algorithmes, certaines de leurs
propriétés fondamentales et la manière dont ilss’inscrivent dans notre vie quotidienne.
 
18 janvier
Par ports et par monts, la Haute-Saône entre l’Antiquité tardive et le Moyen Âge central
Adrien Saggese, Direction du Patrimoine Historique, Ville de Besançon, Laboratoire ArTeHis, Axelle Grzesznik, laboratoire ArTeHis et Valentin Métral, laboratoire Chrono-environnement
 

La période comprise entre le IVe et le XIIe siècle de notre ère à longtemps souffert d’une quasi-absence de données archéologiques à même de compléter les sources historiques qui tendent à se multiplier à partir du milieu du Moyen Âge. Depuis près de 20 ans, des recherches autour de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge ont renouvelé les connaissances de ce que l’on qualifiait « d’Âges Obscurs ». Dans cette dynamique, le programme collectif de recherche « Le Portois du IVe au XIIe siècle » est développé depuis 2018. Les résultats ont ainsi permis de renouveler nos connaissances sur l’évolution et la structuration d’un territoire à travers cette période majeure de l’histoire qu’était le passage de la société antique à féodale.

Ces évolutions seront évoquées à travers la présentation de quatre sites archéologiques haut-saônois : Port-sur-Saône, Faucogney-et-la-Mer, Seveux et Jonvelle.

Jeudi 3 février 2022
Du cheval de Troie à l’opération Mincemeat, ou comment vaincre par la ruse
Michel Pretalli, maître de conférences en italien, université de Franche-Comté

Jeudi 3 mars 2022
Quand la science a bouleversé les représentations traditionnelles du monde
Jean-Marie Vigoureux, professeur de physique, université de Franche-Comté
Jeudi 7 avril 2022
Balades historiques à travers les paysages grecs : le cas de la cité de Philippes
Georges Tirologos, ingénieur de recherche, université de Franche-Comté
Jeudi 5 mai 2022
Peut-on étudier l’amour scientifiquement ? Quand les chercheurs étudient les pensées des amoureux
Cédric Bouquet, professeur de psychologie cognitive, université de Poitiers
Jeudi 2 juin 2022
Proust et le renouvellement des formes romanesques
Luc Fraisse, professeur de littérature française, université de Strasbourg

Conditions et tarifs

Entrée libre dans la limite des places disponibles sur présentation du passe sanitaire.

Catégories Rencontres