Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
03 Sep 19 Sep 2021

Exposition « Juliette Roche, l’Insolite »

Cette rétrospective vise à faire découvrir une artiste-femme méconnue, peintre, dessinatrice et écrivaine, ayant participé à plusieurs avant-gardes artistiques du début du XXe siècle. Jusqu'au 19 septembre.
du 3 septembre 2021 au 19 septembre 2021

Musée des Beaux-arts et d’Archéologie

1, place de la Révolution
Besançon, 25000 France

Téléphone 03 81 87 80 67

Website: www.mbaa.besancon.fr

Dates et horaires

vendredi 3 septembre - dimanche 19 septembre

Organisateur

Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie
Téléphone : 03 81 87 80 47

Partager

« Nous aimons trop de choses différentes », affirmait cette artiste, dont l’œuvre très personnelle reflète plusieurs évolutions picturales de cette période. Juliette Roche mêle à ses débuts diverses influences esthétiques. Élève des peintres Maurice Denis et Paul Sérusier à l’Académie Ranson, elle hérite des formes simples, du caractère décoratif et de l’univers symboliste du groupe des Nabis. Elle représente des jardins publics, des scènes urbaines et des lieux de divertissement et montre un intérêt marqué pour le thème du masque. Sa fréquentation dès 1913 des « cubistes des Salons », dont son futur mari, Albert Gleizes, est une figure majeure, la conduira à rythmer ses compositions de découpes géométriques. À New York durant la Première Guerre mondiale, elle participe au groupe Dada aux côtés de Marcel Duchamp et de Francis Picabia. Ces rencontres introduisent dans la pratique de Juliette Roche l’étrange et l’ironie, sensibles dans ses écrits de l’époque. Elle passe l’année 1916 à Barcelone. Tant à New York, qu’à Barcelone, elle traduit en courbes et contre-courbes le dynamisme de la ville moderne. Malgré son inachèvement, sa peinture monumentale American Picnic (1918) propose sa vision utopique d’un Âge d’or où les considérations ethniques et la différenciation des sexes n’auraient plus cours. Après la Première Guerre mondiale, Juliette Roche multiplie les natures mortes, les portraits féminins et les autoportraits, tout en se consacrant à des travaux d’illustrations et d’art décoratif. Elle cesse de peindre après la disparition de son mari en 1953.

L’exposition, qui comprend une centaine de peintures, dessins et céramiques, pour la plupart inédits, retrace la trajectoire artistique et littéraire de Juliette Roche, éclairée par une large présentation de ses archives personnelles afin de cerner au plus près l’identité de celle qui se désignait comme « la dame en peau de léopard » qui « boit du whisky et parle d’art » (Demi cercle, 1920).

Exposition conçue en partenariat avec la Fondation Albert Gleizes par le musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon, le MASC, Musée d’Art Moderne et Contemporain des Sables d’Olonne et le Musée Estrine de Saint-Rémy-de-Provence, l’exposition sera présentée dans ces deux dernières institutions en 2022.

Infos et tarifs

Pas d’inscription obligatoire.

8 euros tarif plein, 6 euros réduit, 4 euros demi-tarif, gratuité pour les moins de 18 ans, les étudiants et les publics spécifiques

Accessibilité (handicap) : espaces accessibles PMR, visite en LSF sur le compagnon de visite du musée, visite commentée numérique en Français, Anglais et Allemand

Catégories Expositions