Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
27 Sep 2021

Ciné-Echange | No Bra ce que ma poitrine dit de moi + Mignonnes, le film

Dans le cadre de la sortie du livre « No Bra ce que ma poitrine dit de moi » de l’autrice Bisontine Gala Avanzi aux éditions Flammarion, le 22 septembre, le cinéma Mégarama Beaux-Arts vous propose une soirée Echange et Débat. Ciné-échange organisé dans le cadre de l'évènement "Les Bisontines"
10€
27 septembre 2021

Cinéma Mégarama – Beaux Arts

3, rue Courbet
Besançon, 25000 France

Website: http://beaux-arts.megarama.fr/

Dates et horaires

lundi 27 septembre à 20 h 00

Partager

Au programme :

Découvrez, à partir de 20h, le film « Mignonnes », de Maïmouna Doucouré, qui dénonce l’hypersexualisation du corps des femmes, et en particulier des jeunes filles, dans notre société.

S’en suivra ensuite, un échange, en présence de Gala Avanzi, sur son essai et sur le film.

Enfin, grâce à notre partenaire, l’Intranquille de Besançon, il vous sera possible d’acheter sur place « No Bra ce que ma poitrine dit de moi » et de le faire dédicacer par l’autrice.

Conditions :

Inscription obligatoire jusqu’au jour même. Pass sanitaire obligatoire.

Contact pour l’inscription :

lien de billetterie :

https://www.ticketingcine.fr/?nc=1105&lang=fr&ids=54632&ps =erakys&fbclid=IwAR0u_hQW4pPXBU3b3_XxUBOWPmQPN53V r_eM7pvfRaRH4ykEUaixt5ioxo8

Durée : 2h15

Tarif(s) : 10€ sur internet. Ou une place achetée=1 place offerte le soir même au guichet du cinéma uniquement.


Gala Avanzi est autrice et rédactrice pour la presse écrite. Elle anime les comptes Instagram @gala.avz et @sorcieretamere, qui dénoncent les injonctions et les injustices subies par les femmes et les minorités de genre.

No Bra ce que ma poitrine dit de moi :

« Il paraît qu’elle en dit long sur moi, ma poitrine. Il paraît qu’il vaut mieux en avoir une grosse, pour plaire aux garçons. Il paraît qu’on s’en fiche, qu’elle plaise ou non aux femmes. Il paraît qu’elle doit être grosse, mais pas trop, sinon c’est vulgaire. Il paraît que si on m’insulte, c’est ma faute parce qu’on la voyait trop. »

Pour des questions de confort, de plus en plus de femmes deviennent adeptes du No Bra. Pour Gala Avanzi, s’émanciper de son soutien-gorge est aussi un acte militant. C’est une arme pour dénoncer le sexisme ordinaire, la culture du viol et les injonctions à la beauté, souvent contradictoires, subies par les femmes, mais aussi l’hypersexualisation de la poitrine, trop petite, trop grosse, trop décolletée, trop rembourrée, trop découverte, trop cachée, etc. Et si pratiquer le No Bra permettait de se libérer du contrôle exercé sur le corps des femmes ? De défier ses complexes et de se réapproprier son corps en combattant l’idée reçue que des seins parfaits, ronds et rebondis existent ? Et si c’était bien plus que le simple fait de ne pas porter de soutien-gorge ?

À la lumière de sa propre expérience, d’études scientifiques et sociologiques et de l’histoire, Gala Avanzi donne des clés pour se défaire des diktats et avancer vers un peu plus de liberté.

« Mignonnes » :

Amy, 11 ans, s’ennuie un peu dans son 19e arrondissement parisien. Au sein de son collège, elle découvre un groupe de danseuses baptisé les Mignonnes. C’est une révélation pour elle : Amy s’initie au twerk en espérant intégrer la joyeuse bande, remporter le concours de danse et laisser ses problèmes familiaux à la maison…

Catégories Spectacle