L’agenda des sorties à Besançon et dans le Grand Besançon

Focus Exposition
12 mai 2022

Rétrospective « Peindre » ou l’art de Charles Belle

De mai à janvier 2023, Besançon accueillera une partie des œuvres de la rétrospective consacrée à Charles Belle. Dans ce contexte, le Musée des Beaux Arts et d’Archéologie ainsi que le Musée du Temps organisent deux expositions, chacune exprimant une volonté d’être le plus fidèle possible à l’empreinte de l’artiste.

Une œuvre colossale

5 villes de la Région Bourgogne-Franche-Comté (Arc-et-Senans, Besançon, Ornans, Pontarlier et Belfort) s’associent à travers 7 institutions (dont le MBAA et le Musée du Temps) pour proposer des regards transversaux et complémentaires sur l’œuvre considérable de cet artiste. En 40 ans de carrière, sa production est colossale; il a déjà réalisé près de 10 000 peintures et plus de 20 000 dessins. Les titres de ses œuvres sont toujours empreints de poésie et de mystères.

Cette rétrospective rassemble en tout plus de 150 œuvres, dont certaines seront présentées à Besançon, au MBAA et au Musée du Temps. Des œuvres illustres ou inédites, peintes ou dessinées, issues de collections patrimoniales ou particulières.

Au MBAA, exposition « Tous les reliefs d’une nuit », du 21 mai au 18 septembre 2022

Le MBAA présentera la grande peinture « le mont analogue » issue des collections du Centre National des Arts Plastiques (CNAP). L’exposition est construite à partir de cette œuvre à la fois picturale, littéraire et philosophique. Explorant les territoires de l’intime, de l’existentiel, avec sensualité, intensité et profondeur. Forêts, herbes sauvages, fleurs, cours d’eau, portraits expriment autre chose que ce qui est donné à voir.

Des visites guidées seront organisées tout au long de cette exposition.

Au Musée du Temps, « ivre de l’ombre » du 18 juin 2022 au 8 janvier 2023

Pour sa réouverture, le Musée du Temps propose une exposition mettant en valeur l’instant du geste, la trace, l’empreinte d’un être, l’écoulement du temps, sont au cœur de la présente sélection de dessins.

Charles Belle n’utilise jamais le dessin comme travail préparatoire à de futures peintures, ni comme simple esquisse. 

Le geste de dessiner est pour lui le fondement de tout acte créatif. (source : https://www.charlesbelle.com)

Catégories
Focus Exposition
Partager Sortir à besançon