Menu
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Frac : trois nouvelles expositions

dimanche 10 juin 2018 - dimanche 30 septembre 2018

Gratuit à 4€

Du 10 juin au 30 septembre 2018, le Frac Franche-Comté consacre une rétrospective à Lois Weinberger, une exposition monographique à Olivier Vadrot et invite Régis Perray pour une intervention dans la ville de Besançon. Trois artistes qui avec subtilité abordent des questions sociétales, politiques et économiques. Parallèlement, le Frac présente Fu-an, pavillon de thé de Kengo Kuma, sous-forme de mini-architecture aérienne et nomade.

horaires : ouverture au public

> 14h – 18h du mercredi au vendredi
> 14h – 19h samedi et dimanche

Tarifs entrée

> Tarif plein : 4 €
> Tarif réduit : 2 €
> Gratuité : scolaires, moins de 18 ans et tous les dimanches les espaces sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.


Lois Weinberger

exposition monographique

> vernissage : samedi 9 juin à 18h30

Lois Weinberger, qui est né en 1947 en Autriche d’une famille de paysans, mêle dans son travail agriculture, botanique, réflexion sociétale et engagement politique. Les plantes rudérales sont la matière première d’une œuvre elle-même proliférante et rhizomique qui prend la forme de peintures, dessins, photographies, vidéos, sculptures, installations, jardins et interventions dans l’espace public.

De ces plantes indésirables, il tente non seulement la taxinomie mais il les prélève ou les laisse pousser dans de rares espaces négligés de la ville ou dans d’autres qu’il circonscrit à cet effet. L’intérêt de Lois Weinberger pour les zones en déshérence et les arborescences, le pousse à s’intéresser aussi au sous-sol comme en témoigne, l’installation Debris Field qui fut d’abord présentée à Athènes lors de la dernière Documenta.

L’artiste y rassemble des restes de toutes natures (matérielle, végétale ou animale) résultant d’une excavation dans les sous-sols de la maison de ses parents. Ainsi des plantes rudérales, métaphores des migrants qui essaiment nos territoires, aux objets et rebuts oubliés après enfouissement par le temps, Lois Weinberger rappelle que la vie est mouvement et diversité, entropie, transformation et recyclage et qu’aucune société ne saurait survivre dans l’immobilisme, le protectionnisme ni l’exaltation de la pureté.


Olivier Vadrot

minimo

> vernissage : samedi 9 juin à 18h30

Créateur du Studiolo, l’accueil-librairie du Frac Franche-Comté inauguré en février 2018, Olivier Vadrot (architecte, designer et scénographe) est invité par le Frac à présenter l’ensemble de ses différents projets sous forme de maquettes et de documents. Ces projets qui revisitent les architectures du passé, de l’antiquité à Le Corbusier en passant par les théâtres palladiens, leur opposent cependant une économie de moyens en privilégiant des matériaux simples voire vernaculaires, des échelles modestes, la légèreté, le nomadisme, le temps court voire des réalisations éphémères.

Qu’il s’agisse de dispositifs conçus pour la diffusion d’œuvres (visuelles ou sonores) ou comme tout dernièrement d’un four à pain communal, les propositions d’Olivier Vadrot ont pour finalité le partage, en permettant à leurs utilisateurs de se tenir ensemble, sans préséance spatiale et donc sociale. Des architectures non autoritaires en somme.


Régis Perray

les petites fleurs de l’apocalypse

> vernissage : samedi 9 juin à 18h30

Né en 1970 à Nantes où il vit toujours, Régis Perray est un artiste qui est d’abord connu pour ses gestes simples qui donnent à ceux, laborieux, de l’ouvrier ou de la femme de ménage une dignité surprenante et une finalité spirituelle.

Ses outils ? Son propre corps et selon les cas, un balai, une pelle, des patins de lustrage… Les sols ont longtemps été les lieux privilégiés de ses interventions qui consistaient à nettoyer, poncer… pour les raviver mais peut-être plus encore pour les révéler au sens propre comme au sens figuré. Ils le demeurent même si depuis, Régis Perray a poursuivi son travail en s‘emparant également de motifs floraux.



kengo kuma

fu-an

A l’occasion de ses 5 ans au sein de la Cité des arts de Besançon – inaugurée en avril 2013 – le Frac présente une œuvre nomade de son architecte Kengo Kuma. Pour créer le « Pavillon de thé », appelé aussi Fu-an – littéralement « espace de cérémonie de thé flottant dans l’air » – Kengo Kuma transcende les oppositions en associant la fonctionnalité moderne du plastique (généalogie connotée depuis les années 1960 avec le gonflable) à la noblesse traditionnelle de l’organza, un assemblage qui permet aux visiteurs de vivre une expérience anachronique de l’espace et du temps.

Pour l’architecte japonais, il s’agit de développer une structure dans laquelle l’utilisation de la matière et de la lumière permettent de créer un sentiment d’herméticité et d’intimité en contraste avec la transparence et la légèreté de l’organza en souvenir des robes des anges célestes des légendes japonaises.

Détails

Début :
dimanche 10 juin 2018
Fin :
dimanche 30 septembre 2018
Prix :
Gratuit à 4€
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :
, ,

Lieu

Frac (Cité des Arts)
2 passage des arts
Besançon, 25000 France
+ Google Map