Menu
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

36ème festival Jazz et Musique improvisée

mardi 27 juin 2017

Photo de couverture : Mathieu MOREAU Originaire du Nord de la France, Mathieu Moreau est né au début des années 80. Il exerce la profession de photographe depuis ses 19 ans. Il travaille principalement dans le domaine publicitaire mais s’évade, de temps en temps, vers différents projets qui lui permettent de laisser s’exprimer son côté artiste. Nous le remercions d’avoir bien voulu nous fournir, pour illustrer ce programme, cette image douce et contrastée, dans laquelle on reconnaît un côté un peu fou et un autre plus calme, qui illustre parfaitement notre propos.

ÉDITO : Singulier ! Voilà bien un qualificatif qui correspond parfaitement à la démarche de ce festival, résolument tourné vers la promotion des expressions nouvelles dans les registres du jazz et autres musiques improvisées. Singulier ! C’est le défi que nous avons proposé de relever à un certain nombre d’acteurs connus, reconnus ou émergeants. A savoir, une prestation solo, un travail d’épure qui va directement à l’essentiel de la musique pour nous en restituer la substantifique moelle. Pas d’artifice, juste la perfection. Ou, pour le dire comme Auguste Rodin : « En Art, la simplification est la vraie grandeur ». Singulier enfin, ce moment, cette époque où, de reniements en abandons, le champ culturel a été plutôt délaissé, surtout pour les expressions innovantes non commerciales, en nous laissant le sentiment amer que la Culture n’a pas été bien traitée. « La musique c’est ce qui ne revient jamais » disait Roland Barthes. Raison de plus, s’il en est besoin, d’assister à ce festival. Au plaisir de vous y rencontrer.

Philippe Romanoni

L’avis de la rédaction : Louis Sclavis

Lost on the way

Amis du jazz et de la danse bonsoir. Il ne viendra pas entouré des meilleurs musiciens de la scène européenne, Il saura garder ses distances avec les habituels alibis des festivals d’avant-garde. Bref, Louis Sclavis viendra seul. Seul en scène et c’est pas si souvent, il livrera quelques fragments d’intime conviction. L’instrumentation pourrait passer pour minimale, ne vous y fiez pas, dans un idéal partage des eaux une clarinette implose, tantôt une seconde en impose par endroits, celle-ci sera basse vous verrez. Excitante improvisation, l’expérience sera singulière, Louis Sclavis fera bouillir la marmite infernale. C’est pas si facile d’inventer de nouveaux espaces de liberté car Sclavis n’opère pas en mode mineur, rien que du lourd en territoires multiples. Il est tout à la fois lyrique et distancié, libertaire et raffiné, c’est un bûcheur qui ne manque pas d’air. Vous allez prendre une sacrée soufflante.

 

Détails

Date :
mardi 27 juin 2017
Catégories d’Évènement:
, , ,
Étiquettes Évènement :
, , , , ,

Lieu

Kursaal
1, place du Théâtre
Besançon, 25000 France
+ Google Map