Menu
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

19e Rencontres cinéma du CCPPO

jeudi 19 janvier 2017 - dimanche 22 janvier 2017

Navigation Évènement

JEUDI 19 JANVIER 2017

 

18 H 30 THE ACT OF KILLING (L’art de tuer) Première projection

JOSHUA OPPENHEIMER – 2013 – 120 minutes – VO st

 

En Indonésie, en 1965, une junte militaire, aidée d’un mouvement milicien privé surnommé «  les gangsters  », a écrasé plus d’un million d’opposants politiques lors d’un massacre cruel et systématique. Le réalisateur s’est introduit dans le monde des bourreaux. Les survivants, toujours terrorisés, ne s’expriment pas. Le réalisateur déroule deux films devant nous : le documentaire en lui-même et le film dans lequel les bourreaux se mettent en scène et revivent fièrement leurs crimes, célébrant pour certains, sans états d’âme, leur rôle dans cette tuerie de masse. Programmer ce film nous a paru indispensable car il montre comment la barbarie ordinaire peut s’implanter dans les cerveaux lorsque des individus ignobles et extrémistes prennent le pouvoir. Il illustre toute la force du documentaire qui, à partir de milliers d’heures d’images, fait éclater une vérité.

 

VENDREDI 20 JANVIER

18h – VOYAGES EN GRECE PAR TEMPS DE CRISE

Sélections de courts-métrages de 7 auteurs Grecs – Fiction – 100 mn – film des deux rives

De nombreux médias, journalistes et documentaristes ont donné leur point de vue sur la crise qui touche la Grèce depuis quelques années. Ce programme de courts-métrages est une déclaration d’amour-soutien aux créateurs grecs qui, par le biais de la fiction, s’expriment sur les conséquences de cette crise avec une liberté de ton et des choix de réalisation qui forment un programme de films essentiel et complet. Chacun de ces courts-métrages est une oeuvre de qualité mais l’ensemble du programme fait sens. Ces sept courts-métrages ont été sélectionnés dans de nombreux festivals européens et internationaux.

20h45 – THE ACT OF KILLING (L’art de tuer) Deuxième projection

The Act of Killing n’est rien de moins qu’un chef d’œuvre total. Sorte de glissement dans l’horreur absolue sans jamais la montrer frontalement, l’œuvre d’Oppenheimer dissèque le mécanisme du massacre, de la naissance des monstres et de ce qu’ils sont avant de les ramener brutalement à la réalité. La puissance représentative du film n’a que peu d’égale si tant est qu’elle en ait. Un choc, définitivement. Ce film a reçu de nombreuses récompenses, notamment le prix du public au festival de Berlin 2013.

Projection en partenariat avec « les deux scènes »

 

SAMEDI 21 JANVIER

14h30 – LA BELLE VIE

Robert Enrico 1963- 107 minutes –fiction – Copie 16 mm archives

Démobilisé après 27 mois de service militaire en Algérie, Frédéric rentre à Paris, enfin libre. Il arrive le soir du 14 juillet, heureux de revoir son quartier, le boulevard Saint Michel et sa petite chambre de la rue de la Huchette, heureux surtout de retrouver – au hasard des bals qui animent Paris – Sylvie, son amie de jeunesse qu’il aime et qu’il épouse bientôt. « La belle vie » ! Leur voyage de noces à Monte Carlo – somptueux cadeau offert par les richissimes amis de la famille – les transporte dans une atmosphère de luxe un peu irréelle. Puis le retour à Paris, dans la petite chambre mansardée et à la réalité… Premier long métrage de Robert Enrico, La Belle Vie déclenche un scandale en raison du point de vue qu’il donne sur la guerre d’Algérie. Il sera censuré et interdit de distribution en France pendant deux ans. Il recevra cependant le Prix Jean Vigo en 1964.

16h – DES JOURS ET DES NUITS SUR L’AIRE

Isabelle INGOLD – 2016 – 55 minutes

Des jours et des nuits sur une aire d’autoroute, d’Isabelle Ingold, est un film surprenant et original, particulièrement beau et intelligent. Esthétiquement beau et intelligent. Politiquement beau et intelligent.

17h – LA SOCIALE

Gille PERRET -2016 – 84 minutes

Il y a 70 ans naissait la Sécurité sociale sous l’impulsion du mouvement ouvrier et d’un certain Ambroise Croizat. Des experts comme Michel Etiévent, historien, Jolfred Frégonara, responsable départemental CGT en 1946, reviennent sur l’histoire chaotique de la « Sécu », de son évolution dans une société de plus en plus mondialisée…

 

SAMEDI 22 JANVIER

20H30- L’ORDRE moins le pouvoir

Victor Desjoubert – 2016- 25 minutes -AÏA production

Normand Baillargeon fait la lumière sur ce qu’est l’anarchie en tant que système d’auto-organisation politique. Excellent travail de documentation pour illustrer les propos du philosophe canadien.

210 – LA CIGALE LE CORBEAU ET LES POULETS

Olivier Azam – Janvier 2017- 125 minutes – Les mutins de pangée

Ils se rassemblent à La Cigale, un bureau de tabac. Ils publient un journal, La Commune. Des balles de 9 mm et des lettres de menaces sont envoyées au président de la République. Ils sont accusés d’être le corbeau. Ils sont poursuivis par tous les poulets anti terroristes de France. Mais pourquoi eux ?`

 

DIMANCHE 22 JANVIER (après-midi dédiée à Luc Moullet)

Au bon temps des ciné-clubs, le CCPPO s’était chargé de l’organisation d’un stage de visionnement des nouveaux films du catalogue de l’UFOLEIS (notre maison-mère). C’est par ce canal que notamment fut diffusé « Avoir 20 ans dans les Aures » de René Vautier. Dans les pépites de cette année-là, au milieu des films cédés par les « grands » auteurs se trouvait un film encore tout chaud qui passionna les spécialistes blasés et pointilleux du stage. Il n’y eut que des éloges pour la pertinence, l’humour, la qualité du scénario, du montage, de l’image et du son de « gènèse d’un repas ». Le hasard des rencontres amicales a remis ce film et son auteur si particulier sur notre route.

15H MANUELA

Equipe CCPPO -1968- 10mn – Montage audio visuel mis en dvd

René, le chef de la bande est furieux de constater qu’un roman photos débile fascine toute la population féminine du quartier. Nous devons faire aussi bien, tonne-t-il. Et l’Equipe se met au travail, avec dans le rôle du jeune premier un sympathique ouvrier de la Rhodiaceta, qui vient de nous quitter . Voyons ces images en sa mémoire.

15H15 – LA COMEDIE DU TRAVAIL

Luc Moullet – 1988 – 85 mn

Benoit, employé de banque, est chargé d’instruire les demandes d’emprunts et de les refuser. N’ayant rien à faire,il est viré. Françoise, elle, travaille à l’ANPE. Comme elle trouve du boulot à tout le monde, elle se fait engueuler. Sylvain, lui, vit dans les montagnes du revenu de son chômage. Françoise lui colle un boulot dont il ne veut pas…

17h GENESE D’UN REPAS

Luc Moullet – 1978 – 115 minutes – les films d’ici

« Dans son montage, Luc Moullet a juxtaposé faits et interviews, morcelant constamment son explication pour que le spectateur réfléchisse un peu. On n’a parfois pas le temps d’assimiler les chiffres, mais passer incessamment de Machala à Dakar, de Boulogne à Paris, est un exercice salutaire. « Les patrons mettent en concurrence les salariés du monde entier », dit Luc Moullet. Nous exploitons, nous profitons tous, tout ce que nous possédons est volé au tiers-monde, conclut-il. Cela pourquoi ? Pour manger trop. Et Luc Moullet de raconter bien d’autres choses encore, sur un ton égal, nivelant le tragique et l’absurde, parlant de son filet à provisions et des dockers de onze ans, d’une voix qu’il faut s’empresser d’aller entendre. » Claire Devarrieux, Le Monde, 18 janvier 1980

 

Contact : CCPPO, 10 rue de la Mouillère 25000 BESANCON – 09 51 46 12 15 – roger.journot.ccppo@free.fr

programme diffusé fin novembre et donc susceptible de modifications mineures

Carte nominative d’entrée à tous les films 10 €, une entrée 5 €, tarif réduit 3 €

L’association culturelle ccppo, exclusivement animée par des bénévoles, est soutenue par la Drac, la Région bourgogne-Franche comté, le Département du Doubs et la Ville de Besançon

Détails

Début :
jeudi 19 janvier 2017
Fin :
dimanche 22 janvier 2017
Catégories d’Évènement:
,
Étiquettes Évènement :
, ,

Lieu

petit Kursaal
2, place du Théâtre
Besançon, 25000 France
+ Google Map
Téléphone :
03 81 87 83 00