Menu

On fait quoi ce week-end ?

Week-end du 4/5/6 Novembre

Pendant tout le weekend : WE Frac
| FRAC Franche-Comté

Faites l’expérience Frac !

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, a lancé rue de Valois la première édition du Week-end des FRAC – « WE FRAC», initiative de l’association des FRAC, Platform, qui aura lieu les 5 et 6 novembre prochains.

Tout au long du week-end, les 23 Fonds Régionaux d’Art Contemporain (FRAC) ouvriront leurs collections à tous les publics. Moments d’échanges privilégiés avec des artistes, débats, visites guidées, promenades sonores, ateliers numériques : de nombreuses activités permettront de faire découvrir au public l’action et les coulisses des FRAC. Les équipes de ces hauts lieux de la création artistique seront mobilisées pour offrir à tous un accueil personnalisé.

Au Frac Franche-Comté, la riche programmation proposée dans le cadre du Week-end des FRAC s’appuiera sur deux expositions consacrées aux arts sonores, autour du pionnier de l’installation sonore Max Neuhaus d’une part et de l’artiste Dominique Blais d’autre part. Rencontres, concerts et performances seront proposées tout au long de ces deux jours.

Ce week-end sera aussi dédié à Besoin d’Amis, la 2ème rencontre des associations d’Amis de Frac, organisée cette année à l’initiative de l’AFFC (association des Amis du FRAC Franche-Comté).

Vendredi – 20h : Le sacre du Printemps
| Théâtre Ledoux

Cas de figures

A partir d’annotations, de coupures de presse de l’époque (nous sommes en 1913), de dessins et pastels signés Valentine Hugo et de quelques photographies, Dominique Brun, chorégraphe et artiste associée aux 2 Scènes cette saison, a démonté pour mieux remonter le chef-d’œuvre de Nijinski tombé dans les oubliettes. Le sacre du printemps reconstruit après une expertise historique et scientifique rondement menée prend des allures d’alternative passionnante qui enrichit le patrimoine et l’avenir de la danse. Rien que ça. Entre tradition et création les ballets russes croisent la danse contemporaine, et comme Debussy et Stravinsky sont de la partie, la fête promet d’être belle.

Pascal Vernier


Samedi – 17h00 : Etat de Siège
| Le Silo (Médiathèque Pierre Bayle)

Il s’agit de combattre par tous les moyens l’évidence de s’asseoir. Il y aura potentiellement un combat à mort contre une chaise, une exploration de toutes les autres potentialités d’une chaise (à part le fait de s’y assoir), une chaise musicale, un massacre de chaise, une chaise qui se lève… Camille Boitel, en dresseur de chaise, et Benjamin Colin pour l’aider dans cette performance inédite.

LE SILO – BORIS GIBÉ

Boris Gibé et la compagnie Les Choses de Rien s’embarquent vers L’Absolu avec une équipe d’architectes, d’ingénieurs, de constructeurs, de circassiens, de chorégraphes…

Le Silo abrite les rêves de Boris Gibé. Pour sa prochaine création, L’Absolu, Boris Gibé a souhaité travailler sur une structure vertigineuse, offrant une expérience physique aux spectateurs. Depuis 2008, ce projet chemine dans la réflexion quant à la recontextualisation de la perception du spectateur. « J’avais envie de faire entrer le spectateur dans un espace réaliste, chargé d’une puissance symbolique pour ensuite métamorphoser ce lieu en un espace désaffecté, un huis clos, un tribunal, un gouffre, un centre absolu, un enchevêtrement d’espaces, un appel au vide, au néant et à l’infini. J’hésitais dans le choix scénographique entre un château d’eau, un moulin, un silo ou un pigeonnier. Le silo l’a finalement remporté par son esthétique industrielle . »

Samedi – 19h : Angry Sometimes
| Ze Music All

Teenage Kicks

Les béatitudes hallucinées des babas plus ou moins cool, les fleuristes en goguette du flower power n’y pourront rien. Une esthétique faite d’urgence et de fureur aura raison des derniers bastions de résistance, les solos à rallonge c’est terminé ! No Future le décor est planté. Angry Sometimes combo punk bien décidé à en découdre déboule de Montpellier et n’échappe pas à la règle des 3 accords. Ici on s’en remet aux modèles Burning Heads, Uncommonmenfrommars… Réducteur ? Non ! Tous les doigts dans la prise, le courant est rétabli. Le punk du futur aurait-il encore un avenir ?

Pascal Vernier

Dimanche – 21h : Hawaï Samuraï
| Passagers du Zinc

Let there be surf !

Ça sent bon le monoï… 6 ans après le split très officiel du plus Voodoo Surf Punk Band que la terre ai porté, Hawaï Samouraï réuni ses trois compétences pour la sortie du premier album vinyle à paraitre chez Productions Impossible Records. Fils de Dick Dale et des Ventures et vagues cousins des Trashmen, ces trois surfeurs de Bezac profitent du ressac pour grimper à nouveau sur la planche. Chemises à fleurs et guitares énervées, depuis la mi-octobre le réunion tour déferle sur les plages de l’hexagone. A marée montante ne manquez pas Hawaï Samouraï, la triade sauce instrus singulièrement relevée, attention ça pique !

Pascal Vernier