Menu

On fait quoi ce week-end ?

Week-end du 28/29/30 Octobre

Vendredi – 20h30 : 16e festival Musiques Libres : Edith AZAM Maguelone VIDAL
| Petit Kursaal

C’est qui elles ?

Elle c’est Edith Azam, elle est conseillère en lecture-performance, on sait que sur le coup de midi elle mangera du poulet et que dans l’après-midi elle se rendra à la poste juste avant son entrée en scène en début de soirée. Elle, c’est Maguelone Vidal, elle est conceptrice de spectacles vivants et musicienne, on sait qu’elle explore les relations poétiques et sensorielles entre le corps et le son. Elle pourrait bien croiser en route sa copine Edith dotée d’une langue musicale et pulsionnelle. Les voilà enfin réunies, elles se la jouent ensemble rythmiquement syncopées, sans doute le meilleur moyen de faire entrer en résonance deux univers bien singuliers.

Pascal Vernier

Samedi – 14h30 : A Table !
| Centre Nelson Mandela

L’appétit vient en histoires

Quand l’appétit ne vient pas, rien ne vaut une bonne histoire pour mettre tout le monde à table ! La compagnie Caravanes propose ce samedi de revisiter deux contes de notre enfance en musique et en théâtre. Au programme, une sorcière Cornebidouille rockeuse dans l’âme qui se fait bernée par des comptines enfantines et un ogre affamé fan de Sarah Bernhardt. Le tout accompagné d’une douceur au chocolat pour petits et grands au centre Mandela. Spectacle à partir de 3 ans.

N.M.

Samedi – 18h : 16e festival Musiques Libres : Sébastien BOUHANA
| Kursaal

Insubordinations

Sébastien Bouhana comme ses maitres venus d’Orient Lê Quan Ninh ou Seijiro Murayama possède une approche à l’horizontale des percussions sensuellement tendues de peaux. Une grosse caisse rétroéclairée disposée sur la scène, c’est l’élément sonore central, un plan de travail en ligne pour différents objets qui vont venir s’y frotter. Le silence n’a plus sa place, en flux continu cymbales, ressorts et toutes sortes de bidules viennent caresser ou gratter l’épiderme rythmique. Alors commence le voyage, l’improvisation pour seul journal de bord.

Pascal Vernier

Dimanche – 11h30 : 16e festival Musiques Libres : Thérèse BOSC RÔDEUSE
| Kursaal

Grand chahut collectif

Thérèse Bosc est une rôdeuse et quand elle part en voyage elle emporte un enregistreur, un peu comme on emporterait un appareil photo. De retour à la maison ces bribes de photographies sonores sont triées, groupées pour se mêler à d’autres fragments de voyages pour saxophones, objets amplifiés et autres samplers. C’est sur scène que resurgissent les sons, les voix, les bruits de la rue, tout ce que la rôdeuse a pu emmagasiner d’inédit et d’inclassable est redistribué en direct aux voyageurs immobiles. Direction le Vietnam, le Sri Lanka ou l’Ukraine embarque qui veut car le départ est immédiat.

Thérèse Bosc saxophones soprano et alto, objets amplifiés, voix et sampler

Pascal Vernier

 

Dimanche – 20h30 : Les contoirs du 30 : Dessine-moi la nuit
| Le Scènacle

Contes et mythes inuit de création, sur l’apparition et la circulation de la vie…

En hiver, il y a un temps où la nuit est là pour plusieurs semaines. C’est à nouveau l’occasion pour les visites, les tisanes, les récits. Les ainés partagent ce qu’ils ont vu, les histoires autrefois entendues…

Situki emportée par le plaisir du jeu ne trouve pas le sommeil. Un chant de chien de traineau a résonné, un mystérieux visiteur a surgi. Il a engagé une joute : « Si je gagne tu pars avec moi ! » Il y avait aussi celui qui voulait naître. Comme il n’était pas attendu son souffle a voyagé… Chien, phoque, loup, caribou, morse… Jusqu’à trouver la bonne maison. Celle de sa mère. Et il est né !  Autant de « comment » et de « pourquoi » auxquels les inuit offrent une parole comme un dessin, un chemin pour préserver l’équilibre là où il n’y a que démesure…